gestion des angoisses post-traumatiques de l'enfant

"Un malheur n’est jamais merveilleux, c’est une fange glacée, une boue noire, une escarre de douleur qui nous oblige à faire un choix, nous y soumettre ou le surmonter. La résilience définit le ressort de ceux qui, ayant reçu le coup ont pu le dépasser." – Borris Cyrulnik –

"L’ enfant est un dévorant qui avalerait le monde, si le monde était assez petit pour se laisser saisir. On oublie si vite nos rêves et nos désirs d’enfant, on les dilue pour les rendre acceptables, innocents et jolis. Avec l’enfance c’est la terre qui oublie d’être ronde, c’est la terre qui penche".

Pour cela nous devons accompagner l’enfant dans cette longue marche douloureuse.

Exemple de gestion du traumatisme d’un enfant qui a perdu sa petite sœur lors d’un attentat.

Dans cet audio nous pouvons approcher le traumatisme de l’enfant par la visualisation et le toucher du camion qui a fait mourir sa petite sœur.

Le mutisme de l’enfant est normal après un choc émotionnel de cet ordre. Nous agissons là par l’action symbolique de briser l’objet de son chagrin . Il est bien sûr évident que ce n’est qu’une infime partie du chemin que doivent parcourir ensemble – l’enfant – son entourage – et le praticien.

Comment expliquer le mot "terrorisme" à un enfant ?

L'enfant est une éponge, il capte tous les mots, tous les sons qui lui sont inconnus et souvent, avec beaucoup de sérieux il va composer une réplique digne d'un adulte. Hors, l'enfant reste un enfant, il est essentiel qu'il comprenne le sens des mots, à fortiori un mot tel que celui ci.

Un terroriste est un Monsieur qui ne sait plus faire la différence entre le bien et le mal. L'enfant ne peut comprendre la notion "de religion" que vers 8 - 9 ans.
Il tue parce qu'il est certain que le mal est partout et que c'est lui le plus fort, celui qui a raison.

Mais on peut lui apprendre le bien Maman ?
Oui, si son Papa et sa Maman lui explique la différence !
Tu vois, lorsque tu fais une bêtise, je te gronde, lorsque tu fais quelque chose de joli je te fais un compliment. A l'école, la Maîtresse fait comme tes Parents ! Elle te gronde aussi lorsque tu fais mal à un copain par exemple !

Alors Maman il suffit d'être toujours gentil ?
Tu dois toujours respecter les autres, je t'ai appris cela mais tu as le droit, parfois de faire des petites bêtises parce que tu es un enfant et Maman ne t'a pas tout appris mais n'oublie jamais ces mots Benjamin : JE M'EXCUSE , MERCI .... ce sont les plus importants. Je t'aime mon fils, cela aussi c'est important.